L’ouest de la Flandre zélandaise

L’ouest de la Flandre zélandaise

L’ouest de la Flandre zélandaise

Entouré par l’Escaut occidental et la mer du Nord, l’ouest de la Flandre zélandaise est une destination prisée des baigneurs et des amoureux de la nature. La Flandre zélandaise est limitrophe à la Belgique et est donc empreinte d’une ambiance bourguignonne. Néanmoins, les plages, les dunes et les vastes polders ont un caractère typiquement zélandais. En marchant ou en parcourant en vélo l’ouest de la Flandre zélandaise, vous découvrez des lieux tels que le village artistique de Groede, la ville culturelle et historique d’Aardenburg, ou la ville bourguignonne de Sluis. Mais vous passez aussi par d’anciens polders, des digues, des réserves naturelles et des plages infinies.

Histoire

Au début du Moyen ge, l’ouest de la Flandre zélandaise appartenait à l’empire des Francs. Les Francs avaient pris le pouvoir des Romains en France et dans le sud des Pays-Bas. Il n’y avait pas beaucoup d’habitants. Aardenburg est la plus ancienne ville de Zélande. Au cours des nombreuses fouilles, on a découvert des vestiges qui pour la plupart datent de l’époque romaine. Les moines de l’abbaye Sint-Baafs à Gand ont construit l’église Sint Bavokerk après 925. Dans la partie la plus ancienne de l’église, vous trouverez des matériaux de construction provenant probablement du Castellum romain datant des années 175 à 270 de notre ère.

Apogée

Sans la protection d’une défense contre les inondations, le pays était inondé à chaque marée haute. Le treizième siècle a été une période de croissance pour la région. On arrivait à extraire du sel par combustion de la tourbe, autrefois inondée par la mer et ainsi saturée de sodium. Une activité économique propre au Moyen ge. Ce sel trouvait preneur, en particulier dans les villes flamandes. Les excavations de la tourbe ont provoqué de nombreuses inondations. En 1515, cette méthode d’extraction du sel a donc été interdite en Zélande.

Villages et villes

Lentement mais sûrement, les villes se sont développées. Les digues ont été surélevées et améliorées. D’abord par les moines des abbayes de Flandre, puis par les autorités civiles et les entreprises privées. Des barrages et des écluses ont été construits. Les terres rurales étaient cultivées et rapportaient beaucoup d’argent. Des châteaux, des fermes, des ponts, des monastères et des routes ont ainsi été construits. Et de nouvelles colonies sont sorties de terre, telles que Cadzand et Groede. Les villages et villes dans l’ouest de la Flandre zélandaise ont une riche histoire. À Aardenburg et à Sint Kruis, on a retrouvé des traces des premiers agriculteurs qui s’y sont installés.

Eaux en crue 

De Braakman, un ancien estuaire, sépare les parties orientale et occidentale de la Flandre zélandaise. Après la période romaine, la région a probablement été abandonnée complètement ou en grande partie. Une période d’inondations est survenue, créant une région de vasières. Beaucoup de villages de l’ouest de la Flandre zélandaise étaient autrefois des îles. La région était régulièrement inondée par les eaux en crue. Les inondations de St. Elizabeth au début du 15ème siècle ont causé beaucoup de dégâts. De nombreux villages de l’ouest de la Flandre zélandaise ont autrefois disparu dans la mer.

Lignes de l’état espagnol

Au cours de la guerre de 80 ans (1568-1648), les parties belligérantes - les Pays-Bas du Nord contre la Couronne espagnole – ont construit une série de défenses : les Lignes de l’état espagnol. Les défenses militaires sont toujours clairement visibles dans le paysage de l’ouest de la Flandre zélandaise. La chaîne d’anciens forts, forteresses et digues de lignes se découvre à vélo ou à pied.

Province de Zélande

La Flandre zélandaise faisait partie du comté de Flandre jusqu’en 1600. Elle a été gouvernée comme la Flandre des Etats jusqu’en 1795 par les États généraux du Nord des Pays-Bas. La Flandre zélandaise a été intégrée à la province de Zélande à partir de juillet 1814.

Nature

Des traces de la lutte contre les eaux sont visibles partout dans le paysage de l’ouest de la Flandre zélandaise, sous la forme de digues, de criques et de restants de criques. La région se caractérise par ses vastes plages, ses hauts peupliers sur les digues, ses routes de campagne sans fin avec ses vieux saules têtards, ses prairies humides, ses marais salants, ses vasières et ses dunes. La nature à l’ouest de la Flandre zélandaise est en grande partie formée d’eau. Il existe trois importantes zones naturelles : le Zwin, le Verdronken Zwarte Polder et les Waterdunen.

Paradis des oiseaux

Entre Breskens et Groede, se trouve le plus ancien phare en fonte des Pays-Bas. Ce monument remarquable se tient sur la digue depuis 1867. Non loin du phare se trouve un poste d’oiseau. Les oiseaux migrateurs qui reviennent d’Afrique à destination de l’extrême nord ont l’habitude de se reposer ici, ensuite ils traversent ensemble l’Escaut occidental. Pour les amateurs d’oiseaux, une opportunité unique d’observer de nombreuses espèces d’oiseaux.

Zones récréatives

Waterdunen est l’un des quatre sites de loisirs construits au sein de la zone des dunes dans le cadre du projet de renforcement des côtes. Les digues et les dunes ont été renforcées pour résister à une super tempête qui peut se produire tous les 4000 ans. Les mesures de sécurité sont combinées avec la nature et les loisirs.

Vous reconnaissez les zones récréatives au mât en bois avec le drapeau blanc. Dans la réserve naturelle Herdijkte Zwarte Polder vous pouvez admirer la mer depuis un point de vue. À Nieuwvliet-Bad, une aire de jeux dans les dunes attire les jeunes et les moins jeunes. À Groede, le toit futuriste du théâtre en plein air attire le regard. Un arrêt idéal pour les cyclistes et un joli point de vue sur la terre et la mer.

Attractions

L’ouest de la Flandre zélandaise regorge d’expériences et d’attractions. Et l’air marin sain y est omniprésent. Une journée active sur l’eau ou du farniente sur la plage. On peut se promener ou faire du vélo en dehors de la digue le long de la côte ou à travers le vaste paysage de polders changeant. On peut faire du shopping à Sluis ou découvrir l’histoire de l’ouest de la Flandre zélandaise dans l’un des nombreux musées. Tout est possible.

Westerscheldeferry

L’Escaut occidental est l’une des voies maritimes les plus fréquentées au monde. Grâce au Westerscheldeferry, vous pouvez naviguer en toute sécurité en une demi-heure entre les grands navires maritimes pour atteindre l’autre berge. Jusqu’à l’ouverture du Westerscheldetunnel en 2003, le service de ferry était l’unique liaison entre l’ouest de la Flandre zélandaise et Walcheren. Aujourd’hui, le ferry pour cyclistes et piétons relie Vlissingen à Breskens et permet de faire de belles randonnées à vélo ou à pied dans la campagne de la Flandre zélandaise. Avec des mouettes dans le ciel, des bancs de sable au loin et les vagues de l’Escaut occidental qui ont toujours une couleur différente. Aucune traversée n’est la même.

Lire la suite

Des idées

Retranchement

Retranchement

  • walking route
  • route
  • retranchement