Waterlandkerkje

Le village Waterlandkerkje est situé en Flandre zélandaise. C’est un petit village avec une vie associative très active. De nombreuses activités culturelles y sont organisées, ce qui en fait un village populaire chez les visiteurs. Le village de Waterlandkerkje a été fondé en 1669 en tant que communauté autour de l’église. On l’appelait ‘t Kerkje, un nom qui est encore utilisé aujourd’hui.

Une sirène est représentée dans les armoiries du village. La légende de la sirène raconte l’histoire d’un pêcheur d’Oostburg qui, après une journée, n’avait rien attrapé et a retrouvé une sirène dans ses filets. Il voulait l’exposer moyennant de l’argent sur le marché. Un charretier de Waterlandkerkje a jeté le pêcheur à l’eau et la sirène a ainsi été relâchée. La sirène Hildegonda a fait la prophétie comme quoi Waterlandkerkje resterait longtemps un petit village. Mais que le village connaîtrait la croissance et la prospérité dans l’unité.

Sur le Redouteplein dans le village, il y a un « Tiendepaal ». Ce poteau faisait autrefois partie d’une série de pieux qui indiquaient les limites des différentes abbayes au XIIIe siècle.

Devant l’église du village se trouve une statue du révérend Johannes Steuerbaudt. Assassiné en 1668, il avait osé prêcher sur le territoire catholique. La statue a été réalisée par le pasteur émérite et sculpteur Omer Gielliet, personnage bien connu de la région.

Waterlandkerkje est connue pour ses nombreux concerts dans des églises. Et grâce aux Meerminnefeesten, qui se tiennent le week-end après la Pentecôte. Pendant trois jours, il y a toutes sortes d’activités telles que le marché aux puces et « trekkertrek » et il y a beaucoup de musique.